MATA MALAM / association de théatre à Samonac Festival « Induction » 1ère édition à Peyrefaure / SAMONAC Vendredi 7/9 18h 18h15 / Samedi 8/9 16h 16h15 / Dimanche 9/9 16h 16h15

Communiqué de
Performances, théâtre, textes, musique, chant, vidéo….

« Les artistes sont les 1ers spectateurs.
Donc , cette fois, on choisit ce qu’on veut offrir au public.
Nous croyons fermement que les textes, quand ils sont bien portés, peuvent être partagés et que ô toi, public, a soif de tout. Pas seulement de distraction!!! Et si c’est le cas (tu te dis que tu ne veux que te distraire), viens! afin que nous te fassions aimer le goût du danger et de la surprise transformatrice si tendre , finalement, si tendre!
Allons à la rencontre !

Et pour l’occasion des artistes de talent seront au rendez-vous!
Venez rejoindre Criss Niangouna , Ornella Mamba, Claude Clin, Valentine Cohen, Michel Richard, Daniel Strugeon, Eric Chevance, Mualu Muela, Marcela Cisarova & ses Murchales, et d’autres …
pour des formes sortant de terre et de ciel, en devenir….

Faire place à nos théâtres intimes et inconnus de nous-mêmes, faire place publique aux mystères qui tentent de nous tirer vers le haut malgré nos résistances et nos réponses toutes faites.
Notre compréhension est faible et notre chemin vers le dedans/dehors est jonché d’illusions, de démons inquiétants qui nous raptent à nous-mêmes, nous racontent la sous-mission qui serait la voie du réel.
Que non!
La voie du réel, quand je la tente, la provoque, la cherche, est plus grande que mon connu, parle une langue inconnue et pourtant familière, qui me restitue tout l’espace de vie dont je me privais, que je pensais interdit, inaccessible. Tout est tellement martelé en ce sens. Ne migre pas. Ne bouge pas. Ne prends pas de place. Voir ne prends aucune place, le terrain est occupé par les hommes-tanks.
Devoir se tenir la main dès qu’on reconnaît l’allié sur cette route escarpée. se serrer les coudes et chauffer les coeurs, les ventres, les esprits pour être singulier-pluriel dans la communauté.
Faire théâtre pour se souvenir que le courant passe dés que j’ouvre mes mains.
Dès que ma cruauté, invitée à la fête, accompagne mon coeur pour qu’il s’exprime sans mièvrerie. La franchise peut être cruelle mais elle est salvatrice. Induire nos sens de vérité. S’enduire d’onguent. Accéder à la sensualité de la langue pensée, la spiritualité des sens.

INDUCTION.
C’est le t’aime  »

Vous aimerez aussi...